Un jour la fin du nucléaire?

0 Comment

La France est LE pays du nucléaire par excellence! Quel immense privilège de penser que nous habitons le pays qui compte le plus de réacteurs au km².

Tchernobyl fêtera bientôt ses trente ans, moi aussi d’ailleurs, alors j’étais trop petite à l’époque pour constater la propagande rassurante instaurée par l’état et les médias.

Fukushima a un peu plus de trois ans, et bien qu’on n’en parle plus beaucoup, le désastre est toujours d’actualité. Si vous prenez le temps de lire un peu, ou de regarder cette vidéo par exemple, vous ne pourrez que constater l’ampleur de la catastrophe.

Suite à Fukushima, j’ai naïvement pensé que la situation du nucléaire allait enfin évoluer, qu’enfin une réflexion serait menée pour adopter d’autres sources d’énergie moins dangereuses pour l’espèce humaine et pour tout organisme vivant.

Mais que nenni. Pourquoi faire un évoluer un monde qui fonctionne si bien? C’est vrai ça, les riches sont riches, et la radioactivité est au Japon, donc tout va bien!

Les 58 réacteurs français ont été conçus pour fonctionner 30 à 40 ans, les premiers devant être arrêtés dès 2018. Mais EDF n’a rien trouvé de mieux que de proposer un plan de rafistolage qui fait débat.

Cette vidéo résume assez bien la situation :

http://www.youtube.com/watch?v=KcXpqz6S_BM

Admettons que nous, antinucléaires, nous nous trompions et qu’il n’y ait aucun risque d’accident nucléaire en France (on ne sait jamais après tout). Qu’en est-il des déchets? Nous allons continuer à les stocker en espérant que nos descendants trouvent une solution miracle?

Si l’énergie nucléaire a un avenir, ce n’est pas dans les centrales que nous connaissons actuellement, alors pourquoi s’acharner. Si l’argent prévu aux travaux de “rénovation” était utilisé pour améliorer les performances des énergies renouvelables déjà connues, ou pour trouver d’autres sources d’énergie, il serait enfin possible de faire bouger les choses et de limiter les risques liés au nucléaire.

Puisque les “hauts-placés” n’ont que faire de ce que la population peut bien penser, il faut agir directement, sans passer par la case “politicien”. Pour cela, voici quelques pistes :

ECONOMISER. Certes, cela ne fera peut-être que 3€ de différence sur vos factures mensuelles, mais sur l’année et multiplié par le nombre foyers en France? Je vous laisser imaginer le nombre de kilowatt qui ne seraient plus à produire.

– Choisir un fournisseur d’électricité issue d’une production renouvelable : Enercoop (qui est aussi une coopérative issue de financements solidaires et éthiques) ou Planète oui.

– Si vous avez cette possibilité : bannir le chauffage électrique (radiateur ou thermodynamique) au profit du bois ou installer des panneaux photovoltaïques bien exposés.

– Signer cette pétition pour faire bouger les choses et ne pas laisser EDF décider pour tout le monde :

http://www.sortirdunucleaire.org/Loi-transition

Et sinon, qui est-ce qui est prêt à pédaler pour regarder la télé? 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 Commentaires

Laisser un commentaire