Ôde à l’automne – la châtaigne #1

0 Comment

Je dois bien admettre que l’automne n’est pas ma saison préférée : l’arrivée de la pluie, des températures froides, de la grisaille… tous ces signes sont pour moi ceux qui indiquent qu’il est temps de passer en mode hibernation : gros pull, plaid, chaussettes confort, chocolat (disons plus que d’habitude), thé aux épices chaleureuses…

Heureusement l’automne n’a pas que des points négatifs.

1- Quand il fait beau : les couleurs sont magnifiques et les températures encore raisonnables nous laissent l’opportunité d’aller se ressourcer un peu dehors.

2 – Le temps des récoltes des châtaignes arrive. J’ai la chance d’habiter à la campagne par choix, et les alentours sont remplis de châtaigniers. Je les ai vu fleurir à la fin du printemps, puis évoluer jusqu’à maintenant où les bogues piquantes tombent sous le poids du fruit mûr.  Je vous laisse imaginer comme j’étais contente de faire ma première récolte!

 ôde à la châtaigne #3

Les châtaignes, ça vient d’où?

 La châtaigne est la graine du châtaignier, constituée d’une texture farineuse.

Pour celles et ceux qui choisiront comme moi d’aller la ramasser sur les bords de chemins, il est important de ne pas confondre châtaigne et marron d’inde. La châtaigne (que l’on appelle parfois “marron”) se trouve dans une bogue pleine de pics fins, comme sur la photo ci-dessous, alors de que le marron d’inde est plus gros et se trouve dans des bogues avec des gros pics, ces marrons d’inde sont toxiques.

ôde à la châtaigne #2

La châtaigne est un aliment très riche qui a longtemps été l’aliment principal de nos campagnes. Sa consommation revient au goût du jour de part son intérêt nutritionnel, mais aussi car c’est un des dernier fruit que l’on peut cueillir de façon “sauvage”, et ça c’est plutôt chouette!

C’est bien beau tout ça, mais alors, qu’est-ce qu’elle contient de si bon cette châtaigne?

  • Beaucoup de glucides par rapport aux autres fruits, elles sont donc très rassasiantes. De plus, ces glucides sont particulièrement digestes et sont libérés lentement, ce qui évite un pic de glycémie (parfait pour les diabétiques).
  • Des fibres en quantité assez importante, et surtout très douces donc bien tolérées par les intestins fragiles.
  • Des minéraux. Les châtaignes contiennent un taux record de minéraux, notamment de potassium (minéral qui participe à l’équilibre acido-basique de l’organisme, aux contractions musculaires, aux impulsions nerveuses, au fonctionnement des reins…). Les châtaignes sont aussi une bonne source de fer, calcium, phosphore et magnésium.
  • Des vitamines du groupe B et C. C’est une source particulièrement intéressante de vitamine B9, vitamine que les femmes découvrent en général lors de leur première grossesse : si une carence en B9 n’est pas dramatique chez l’adulte (anémie, troubles digestifs), elles le deviennent chez le foetus en entrainant des malformations importantes. La plupart des femmes sont donc complémentées en B9 pendant la grossesse. Il est important d’avoir des apports en B9 avant même d’être enceinte, d’où l’intérêt d’avoir une alimentation réfléchie. Par contre, cette vitamine étant hydrosoluble, il faudra privilégier une cuisson vapeur pour éviter que tout ne parte dans l’eau de cuisson.

Comment les cuisiner?

Je ne sais pas vous, mais les châtaignes, ça me fait beaucoup penser aux sorties de bouches de métro à Paris, où l’on peut acheter des marrons “tout chauds”.  Je pense aussi à ces soirées d’hiver où l’on fait griller des châtaignes au coin du feu. Les châtaignes grillées, c’est bon, mais si on en mange tout l’hiver, ça perd de son charme. Heureusement, la châtaigne offre des possibilités variées pour en tirer tous les bénéfices sans se lasser.

Si vous faites votre cueillette vous même, il vous faudra les éplucher. Pour cela, je n’ai peut-être pas encore la technique idéale (qui constituerait à ramasser des châtaignes déjà épluchées!), mais actuellement, je trie dans l’eau (les mauvaises châtaignes flottent), je cuis dans l’eau bouillante quelques minutes et j’épluche assez vite (sinon ça redurcit). Les châtaignes peuvent être ainsi congelées et utilisées ultérieurement, ou cuites 15 à 20 minutes pour être cuisinées.

Idées cuisine simples : vous pouvez tout simplement ajouter des châtaignes dans vos soupes. Elles se marient particulièrement bien avec les courges. Et pour avoir une soupe super intéressante d’un point de vue nutritionnel, vous pouvez également ajouter des lentilles.

Soupe châtaignes – potimarron – lentilles

  • 1 bol de châtaignes
  • 1 bol de lentilles prétrempée dans de l’eau citronnée
  • 1 potimarron lavé et découpé en morceaux (pas besoin d’éplucher le potimarron)
  • Du bouillon

Plongez tous les ingrédients dans une cocotte d’eau, laissez cuire une vingtaine de minute pour que tout soit bien cuit. Mixez, savourez. A accompagner de quelques crudités pour équilibrer tout ça et voilà un repas de dimanche soir parfait, tout en douceur!

A suivre … pour des idées sucrées!

ôde à la châtaigne #1

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !
0 Commentaires

Laisser un commentaire