Comment réduire mes déchets : La coupe menstruelle expliquée à mes copines

4 Comments

J’ai testé pour vous, la coupe menstruelle.

Nan j’déconne.

Ça serait sans nul doute le 42ème article sur les bienfaits de la coupe menstruelle que vous liriez.

En vrai, ça fait déjà 4 ans à peu près que je l’utilise, après en avoir entendu parler dans Terra Eco, et franchement, je ne sais plus comment c’était avant.

En quatre ans, j’ai eu le temps d’en parler pas mal autour de moi, à mes copines, mes cousines, ma mère… parce qu’entre filles, il y a forcément un moment où on parle “ragnagna”. Bref, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de me la péter un peu en disant “ah bah oui, mais moi j’utilise ça depuis X mois, c’est trop bien, c’est économique, fini les mauvaises odeurs, tu sens rien…” et blablabla et blablabla. Si il y a bien quelques chose que je ne comprends pas, c’est qu’on n’en trouve toujours pas en grande surface (j’ai vérifié y’a pas longtemps, des fois que…).

Lors de ma première fois, comme je ne connaissais personne qui avait testé, j’avais dû me contenter de la notice. Je dois avouer que je n’étais pas très fière pour mon premier essai (bien que super contente d’avoir mes règles pour enfin essayer la chose), où je sentais bien grâce à un très subtil pincement vaginal que je n’avais pas trouvé la position idéale de ma cup. Mais après quelques essais, c’était finger in the nose.

Le temps a passé, et je suis très fière de vous annoncer que grâce à mes expériences chelous, j’ai au moins quatre top copines qui sont passées à la cup. Et maintenant, même si tout le monde n’a pas encore basculé de son côté, presque toutes les femmes connaissent. Je crois que Always et Nana vont devoir se recycler pour survivre…

En tout cas, si à 12 ans, tu vas voir ta mère pour lui demander comment mettre un tampon, eh bien à 25-30 ans, quand tu déballes ta Mooncup (ou Fleurcup, ou la marque que tu veux), tu penses à ta copine écolo qui t’as conseillé ce truc. Et tu la tiens au courant de tes exploits. Du coup j’ai eu le droit à l’annonce simple : “ça y est, j’ai essayé la cup, trop bien”. J’ai eu aussi un message via Facebook ou téléphone : “c’est normal que ça fasse mal? Je galère un peu quand même, t’as fait comment toi?”. Une fois, j’ai eu aussi un message un peu inquiet sur mon répondeur, me demandant de rappeler. Moi inquiète mais pas disponible, j’envoie un message pour savoir ce qu’il se passe. Je reçois en réponse “tout va bien, je n’arrivais pas à retirer ma nouvelle cup mais c’est bon”.

J’adoooore que mes copines passent à la coupe menstruelle! Parce que c’est marrant d’avoir l’impression d’avoir 15 ans en testant des trucs de filles, et parce que pour une fois c’est un truc bien pour l’environnement ! Rappelons donc quelques détails :

  • elle s’utilise une dizaine d’année
  • elle n’a pas besoin d’emballage individuel comme pour les tampons et serviettes
  • Sa fabrication ne nécessite pas de blanchisseurs type chlore et javel comme pour les tampons et les serviettes
  • Grâce à elle, pas de tampons jetés aux toilettes qui se retrouvent à la mer.

Que du bonheur quoi!

Alors si tu n’as pas déjà couru en acheter une parce que tu as encore besoin d’être convaincue, voici quelques articles complémentaires. Et peut-être qu’un jour je te parlerai de mes protèges-slips lavables!

Si vous appréciez mes tribulations et autres bavardages, n’hésitez pas à « aimer », partager, commenter. Ça fait chaud au cœur et ça donne envie de continuer!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Commentaires

Laisser un commentaire