Atelier cuisine pour un petit lion en cage

4 Comments

Alors qu’hier nous avons une belle journée bien ensoleillée et que nous avons pu profiter de la Côte d’Émeraude, aujourd’hui, c’est la soupe à la limace. A moins d’être né au fin fond du Finistère et d’avoir développé un cuir imperméable (de temps en temps on croise des téméraires se baladant sous une pluie battante tout en ayant l’air de trouver ça tout à fait normal…), impossible de mettre le nez dehors. D’ailleurs, Tonton Èt qui est là pour le week-end m’a regardée d’un œil un peu inquiet en voyant la pluie et m’a demandé : « on va pas se balader hein ? ». Non non t’inquiètes pas, c’est pas parce qu’on a adopté la région qu’on est devenu zinzin de la pluie.

Par contre, avec un temps comme ça, j’aime bien prévoir au-moins une petite activité pour MiniChou. Sinon j’ai l’impression de tourner en rond toute la matinée, de sortir tous les jouets de la maison mais finalement de ne pas faire grand-chose. J’aurais bien sorti un livre, mais MiniChou n’en est pas encore au stade où il respecte le calme d’autrui (pendant que j’écris cet article, je vous laisse imaginer MiniChou, PapaChou et Tonton Èt qui font respectivement du tambourin, de l’accordéon et de la flûte irlandaise, MiniChou étant le chef d’orchestre intransigeant de ce magnifique trio).

Tout ça pour dire que pour avoir un moment un peu calme et constructif, nous avons fait un gâteau chocolat – courgette. Eh oui, étant toujours ouverte aux bizarreries, et ayant des tonnes de courgettes disponibles, je teste différentes choses à base de courgettes.

MiniChou a maintenant 28 mois, et il est plutôt habitué à cuisiner, mais son premier réflexe reste encore de mettre la fourchette destinée à mélanger dans sa bouche (toute occasion de manger est bonne à prendre, des fois qu’on oublierais un repas…). Je ne peux pas dire qu’il soit plus autonome que les premières fois où j’ai fait des ateliers « cuisine », mais par contre, j’ai appris à m’organiser pour que ça soit plus simple à gérer.

Voici la règle de base numéro 1 pour mener à bien une activité (n’importe laquelle) : ne pas avoir de temps morts entre deux moments! Que cela soit entre le moment où vous allez chercher le sucre et celui où il faut peser la farine, entre le moment où vous lui donnez la pâte à sel et celui où vous cherchez des nouilles à planter dedans, le moment où vous sortez le tablier de peinture et celui où vous cherchez les tubes de peinture… organisez-vous avant, pour entre tranquille pendant. Ça fait un peu animatrice BAFA de dire cela, mais pourtant c’est vraiment le secret n°1 de n’importe quelle activité si vous ne voulez pas que cela se transforme en cris d’impatience, qui pour ma part sont insupportables (à moins que vous ayez un enfant naturellement doté d’une grande patience et de compréhension, mais dans ce cas ne m’en parlez pas, je serais un peu jalouse).

atelier cuisine #1

Comme je vous l’ai expliqué plus haut, nous avons fait un gâteau chocolat – courgette. La recette que j’ai utilisé étant celle-ci, du blog De chair et de lait.

J’ai divisé les quantités par deux car ça faisait beaucoup de gâteau à manger sinon, et j’ai changé la farine par des farines sans gluten pour faire plaisir à PapaChou (j’aurai peut-être l’occasion d’en reparler plus en détails une prochaine fois), à savoir un mélange à peu près équilibré entre farines de sarrasin, maïs, noisette et châtaigne.

J’ai pris 10 minutes pour tout préparer : les ingrédients et les ustensiles nécessaires. J’ai même mixé la courgette avant (non cuite, ce qui n’est pas clairement expliqué dans la recette, mais comme je n’ai pas l’habitude de cuisiner des courgettes en gâteau, ce n’était pas une évidence absolue dès le départ…). J’ai tout disposé sur la table, dans des petits bols, et seulement après, j’ai proposé à notre petit lion en cage géré par PapaChou de faire un gâteau. Succès immédiat, aucun problème pour mettre le tablier, MiniChou était déjà monté sur sa chaise et avait saisi le saladier à mélanger. Après coup, je me suis dit que j’aurais pu lui détailler les ingrédients, tout ça tout ça, mais j’ai zappé. Je ferai un atelier dégustation une prochaine fois.

atelier cuisine #3

Du coup l’atelier en lui-même ne dure pas très longtemps, dix à quinze minutes tout au plus. Mais moi je n’ai plus à me lever car tout est à portée de main, MiniChou n’a pas à attendre car tout est prêt, il n’y a plus qu’à verser (ça c’est super chouette!), mélanger (“maman t’aide”), profiter du moment, et quand même goûter un peu (un peu seulement, car dès que je détourne les yeux, MiniChou mange la pâte à la petite cuillère). Du coup c’est un temps de qualité tous les deux, et ça fait du bien !

atelier cuisine #2

Mon objectif caché est bien sûr d’en faire un grand cuisinier, pour qu’un jour je n’ai plus qu’à m’assoir et profiter. En attendant, j’espère au-moins l’éveiller à manger des bonnes choses, et associer la cuisine à des bons moments.

Bien-sûr, une fois l’heure du repas arrivée, il aurait fallu commencer par le gâteau et ne manger que ça pour tout le repas. Après lui apprendre la cuisine, il va falloir lui apprendre le “raisonnable”, toute une autre histoire vachement moins fun…

Quant au gâteau à la courgette, hum pas trop mal… c’est plutôt ces farines sans gluten que je ne maîtrise pas bien… à re tester du coup!

Bon dimanche!

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Commentaires
  • juliesuitsonfil

    Reply

    Ça donne envie 🙂

  • dechairetdelait

    Reply

    🙂
    Ah ! La cuisine avec ces adorables lutins ! J’adore ! Je me reconnais pas mal dans cet article. Oui, la courgette est crue : inutile de la cuire avant de la mélanger aux autres ingrédients. j’imagine qu’avec des farines sans gluten, la pâte était moins levée mais peut-être que des agents levants pour farine sans gluten font l’affaire. Tu as bien fait de diviser les quantités par deux sinon tu en aurais eu pour une semaine au moins…

  • adeline

    Reply

    Ouais, ça donne des idées pour écouler le stock de courgettes… et pour occuper le petit sauvage!

    • La Fabrique de Lo

      Je ne sais plus quoi faire pour les courgettes, heureusement qu’il y a internet pour changer de la ratatouille ou de la poelée! As-tu testé la recette avec ton p’tit sauvage?

Laisser un commentaire