Comment réussir ses slow-vacances pendant la grève du métro londonien?

1 Comment
Jour 2 :

Notre deuxième journée à Londres était en fait une matinée à Londres et le voyage jusqu’à Portsmouth, qui devait nous faire arriver là-bas pour le goûter. Je vous raconterais bien quelques carabistouilles pour vous prouver par A + B qu’on peut réussir des vacances 100% super relax à Londres en toutes circonstances. Mais ma ligne éditoriale de vie étant la franchise, je me dois d’être honnête avec vous : quand le métro de Londres est en grève le jour où tu dois aller en métro choper ton car pour la suite des vacances, c’est tout simplement le chaos. Le temps d’une journée à peine, nos vacances étaient tout le contraire de zen, de slow ou d’agréable.

Les slow-vacances quand le métro de Londres est en grève, c’est un peu comme vouloir faire du ski au Sahara, aller au Mont Saint Michel un jour de fête religieuse, tomber sur un caillou quand tu manges de la salade, ou encore apprendre que Dumbledore meurt quand t’avais pas encore lu le tome 6… Bref, c’est pourri.

Nous pensions pourtant  avoir bien assuré en partant pas mal en avance : train n°1, changement pour train n°2 et descente à King’s cross. De là, le bus 73 devait tout simplement nous emmener à Victoria Station. Easy!

C’est à partir de la ligne 73 que ça a coincé. On en a vu passer trois avant de réussir à monter dedans : imaginez deux adultes, un p’tit gars fatigué, deux valises et un petit lit, essayant de se faufiler dans la foule pour monter dans le bus… Comme je vous le disais : easy!

zen attitude

Quand enfin nous étions tous les trois entassés dedans, nous nous sommes sentis enfin tranquille. Mais pas pour longtemps. Nous avons réalisé qu’à cette allure, on n’avait finalement pas avoir tant d’avance que ça pour notre car pour Portsmouth. Quand, au bout de vingt minutes, le chauffeur nous a annoncé que tout le monde devait descendre et que ceux qui voulaient aller plus loin sur la ligne devaient attendre le 73 suivant, je ne vous explique pas mon état… Bref, nous avons réussi a arriver à Victoria Station avec seulement vingt minutes de retard, à changer nos tickets pour seulement 5£ en plus, à s’engueuler seulement quatre ou cinq fois, et à arriver à Portsmouth avec seulement trois heures de retard.

C’est bon, les slow-vacances peuvent recommencer.

Rendez-vous sur Hellocoton !
1 Commentaires
  • kutoyx

    Reply

    Le métro de Londres est pire que celui de Paris…

Laisser un commentaire