Déboires de blogueuse

4 Comments

Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous le raconter, mais début avril, je suis allée passer un écrit de concours pour devenir enseignante. J’y suis allée sans me sentir prête, avec les idées un peu dans tous les sens, mais avec une motivation de dernière minute qui m’a permis de bien maîtriser les bases essentielles. Et contre toute attente, je suis admissible pour les oraux. Surprise très positive me direz-vous! Par contre, maintenant que j’ai toutes les cartes en main, je n’ai plus qu’à bien me préparer pour les épreuves finales.

A ce stade, vous vous demandez sûrement quel est le rapport avec les déboires d’une blogueuse? Ou si je me suis trompée de titre? Eh bien aucun rapport, mais non, je ne me suis pas trompée de titre.

Car ces débuts de préparation aux oraux ont été un peu laborieux. Quelques difficultés à trier mes connaissances, mes idées, et à m’organiser. Alors je n’ai rien trouvé de mieux à faire que de déménager mon blog. Le moment idéal n’est-ce pas! Heureusement, c’est finit. J’ai pu retourner à mon travail de préparation.

Mais je fais une petite pause pour vous raconter mes déboires bloguesques. Car évidemment, rien ne s’est passé comme prévu.

Chers lecteurs et lectrices, vous avez dû remarquer qu’il y a eu quelques changements sur le blog : un beau logo, une présentation un peu plus soignée (à mon goût en tout cas), et surtout, l’url qui, vous le remarquez à l’instant, ne comporte plus de “wordpress”. Car oui, j’ai acheté un hébergement.

Je voulais depuis longtemps modifier mon adresse de blog qui s’appelait alors “La Fabrique de Lo” pour le renommer “La Fabrique d’Éco Lo”. Le changement est subtil, pas de quoi en faire tout un plat. Mais plus le temps passait, plus je me sentais quand même coincée avec les possibilités restreintes sur la plateforme gratuite, les pubs présentes à la lecture de mes articles…

Mais pour changer d’url, il me fallait déménager mon blog. Alors quitte à le faire, j’ai voulu faire les choses en grand : hébergement, achat d’un thème, truc classe et tout le tintouin! Depuis le temps que je lisais une foultitude d’article me ventant les mérites des blogs édités avec WordPress.org, j’étais persuadée de passer dans la case des “grands” et de pouvoir faire mon blog tout beau tout neuf presque comme une grande.

Je vous dis “presque” parce que j’avais quand même prévu d’avoir un peu d’aide. Un peu seulement.

Sauf que la tâche s’est révélée bien plus ardue que prévue.

Alors sachez que pour créer un nom de domaine, un hébergement, son nouveau blog, transférer les dossiers… et si bien sûr vous aimez l’informatique autant que moi, je vous recommande chaudement de connaître quelqu’un qui s’y connait. Oui, c’est de loin le meilleur conseil que je puisse vous donner. Parce que franchement, avec un bon protocole, c’est faisable. Mais le problème, c’est que sur la toile, il y a beaucoup de tutos, certains datent et ne sont plus à jour, certains portent sur un bout de la démarche seulement… Bref, quand on n’aime pas ça, c’est vraiment dur de s’y retrouver! Au cas où vous soyez un peu téméraire, je vous mets quand même les liens qui m’ont aidés, mais je le répète, à moins d’être calé en html et CSS, ne vous lancez pas seul(e).

Pour créer un blog avec hébergement sur serveur :

  1. Créer un nom de domaine. Ce nom sera votre nouvelle adresse email, votre url, il faut qu’il soit assez simple.
  2. Héberger son blog chez OVH. Si vous voulez sortir des plateformes d’hébergement gratuite pour avoir un peu plus de liberté par rapport à la personnalisation de votre blog, vous pouvez héberger votre blog sur un serveur et utiliser wordpress.org.
  3. Télécharger wordpress.org et lire leur installation en 5 minutes. Si vous êtes doué, vous n’aurez peut-être pas besoin des tutos suivants, mais ce n’est pas mon cas, donc je les ai trouvés plutôt utiles pour comprendre (à peu près) ce que je faisais.
  4. Créer sa base de données sur OVH et phpmyadmin (tuto)
  5. Installer et utiliser Filezilla pour le transfert de fichiers de votre ordi à votre base de données (tuto). Pour se connecter à Filezilla, il faut utiliser des codes qu’OVH vous aura envoyés par email.
  6. Aller sur votre blog en tapant l’url nomdublog/wp-admin

Ça y est, vous avez votre blog hébergé. C’était pourtant simple non!? Personnellement, il y a des passages qui restent et resteront toujours abstraits pour moi (notamment phpmyadmin) mais ce n’est pas grave, parce que j’ai eu de l’aide et que maintenant, tout ça c’est derrière moi!

Mais attendez, l’histoire ne s’arrête pas là. C’est bien sympa l’hébergement, mais comme je vous l’ai dit plus haut, je voulais un “beau” blog. Alors comme je n’achète pas grand chose, j’étais prête à dépenser 50€ dans un beau thème (au cas où vous imaginez que mon blog me rapporte un tant soit peu d’argent, je vous arrête tout de suite, à part une serviette hygiénique gratuite et le plaisir d’entendre des avis élogieux de ma mère et de mes copines, il ne m’apporte rien de palpable). J’avais choisi celui-là. Elégant n’est-ce pas. Franchement je me voyais déjà riche et célèbre grâce à ce nouveau thème!

Mais une fois sur mon nouveau blog, je me suis retrouvée dans l’impossibilité de récupérer la police du titre, alors que c’était justement pour elle que j’avais choisi ce thème. J’ai relativisé : “ok, tant pis, elle n’était pas pour moi cette police (même si merde, elle était trop belle!)”. J’ai téléchargé GIMP et des tutos, et j’ai fait un logo bien à moi. Ça ne m’a pris que quelques heures. Si je n’ai pas mon concours, au-moins, j’aurai un beau logo…

Ça ne s’est pas arrêté là. Je croyais que les thèmes qu’on achetait étaient super personnalisables, par des modules, des cases où cliquer, des manipulations faciles pour les blogueuses du dimanches qui n’en ont rien à faire des formules informatiques. Que nenni les amis, que nenni. Je suis tombée sur un thème qui n’a que très peu de modules personnalisables. Pour le personnaliser, il faut aller dans l’éditeur, et donc gérer les balises html toussa toussa. Des compétences totalement inatteignables pour moi. J’ai bien un peu insisté, car tout de même, je l’avais payé de mes propres deniers ce beau thème, mais devant les images non dimensionnables, les commentaires fermés, les liens qui ne marchaient pas… j’ai capitulé. J’ai téléchargé un thème gratuit tout simple et tout a coulé de source!

Et puis au cours de mes recherches, j’ai découvert un site de graphismes qui propose polices, images, et thèmes : Creative Martket. Si la plupart des choses sont payantes, il y a tout le temps quelques “articles” gratuits : les bons plans de la semaine. C’est comme ça que j’ai eu la chance de trouver le thème que vous pouvez maintenant apprécier.

Moralité, si vous voulez héberger un blog et avoir un beau thème :

  • soit vous maîtrisez, soit vous connaissez quelqu’un qui maîtrise
  • vous testez les thèmes avant de les acheter, ou vous les faites tester par une personne qui s’y connait, ça vous évitera de gaspiller 50€…

Mais bon, finalement je ne regrette pas, car il est tout de même beau mon nouveau blog! J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi.

déboires de blogueuse

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Commentaires
  • Raphaël

    Reply

    Pour l’installation de WordPress sur OVH elle se fait en un clic pas la peine de faire une base de donnees, ftp, etc 😉

    • La Fabrique d'Éco Lo

      Merci pour les nulles, hélas, je ne l’ai su que trop tard. Mais j’ai quand même oublié un truc dans mon article : merci pour tout Raph!

  • William St Martin

    Reply

    Haha, Bienvenue dans la court des grands !
    Les styles CSS sont très importants effectivement, moi je me sers pratiquement que de ça quand j’ai besoin de changer le look de mon blog (pour les thèmes de saison, Noël, Halloween etc…). J’utilise le site http://www.w3schools.com .
    Très beau boulot en tout cas!

    • La Fabrique d'Éco Lo

      Moi je ne sais pas si je vais toucher à quoique ce soit une fois que tout sera comme je veux, trop peur de tout casser… mais je garde quand même ton lien dans un coin, des fois que j’ai du temps à y consacrer un jour de pluie…

Laisser un commentaire