L’écokado, kézako?

3 Comments

Cette année, fruit du hasard couplé à la tranche d’âge qui se marie et fait des enfants, nous avons fait beaucoup de cadeaux. Anniversaires par ci, naissances par là, ce fut parfois compliqué de trouver l’idée, et les finances… D’autant plus quand on cherche un cadeau qui n’impacte pas (trop) négativement sur la planète : le cadeau qui fait plaisir, mais utile, durable et si possible en matières naturelles. Je dois vous avouer que je me suis parfois sentie seule dans ma cause, quand par exemple je me suis retrouvée à financer un cadeau pas à mon goût et surtout pas éthique, pas très utile et cher. Je dois aussi vous avouer que parfois, je suis exceptionnellement nulle en cadeaux, notamment quand j’oublie d’en faire, ou quand j’ai des supers idées de réalisations maisons mais que faute de temps, je me retrouve à acheter un vêtement taille 6 mois (si vous ne le savez pas déjà, le cadeau de naissance “habit taille 6 mois” est à proscrire, car tout les gens qui n’ont pas le temps de faire mieux se rabattent là-dessus), ou une bouteille de vin (quoique, ça reste quelque chose “d’utile”). Mais passons.

Il y a quelques mois, j’ai entendu parler d’un nouveau concept : l’Écokado. L’Écokado, mais késako? C’est tout simplement un concept pour changer le paradigme du sempiternel cadeau pas bio, pas écolo, pas vraiment beau, le cadeau qui coûte 20 euros juste pour ne pas arriver les mains vides à l’apéro… Écokado, c’est aussi et surtout un logo pour illustrer votre pensée, pour vous justifier finalement. Et Écokado, c’est surtout un réseau : des gens qui annoncent leur adhésion à ce concept, qui partagent des idées ou des anecdotes… Pour rejoindre le groupe Facebook, c’est juste ici!

Allons à la rencontre des deux personnes qui ont fait germer cette idée par ce témoignage tout en simplicité et spontanéité :

Camille et Julie, qui êtes-vous?

Camille : je suis mère au foyer et “bénévole professionnelle” ; hyper engagée dans diverses associations (asso de quartier, scouts, plaisir en transition…), je suis passionnée par l’écologie et la transition, à laquelle je consacre une bonne partie de mon temps, de toutes les petites manières possibles : dans ma vie de tous les jours (réduction des déchets, alimentation, l’éducation des enfants dans la non violence…), par mon blog (le blog du colibri), mon engagement dans plaisir en transition, plus récemment le projet “Écokado”…  toutes les occasions sont bonnes pour moi de faire ma part… et plus j’en fais, plus j’ai envie d’en faire encore plus !!! C’est sans fin…

Julie : Jeune maman graphiste, passionnée des Internets, de gifs et maintenant de l’écologie. Merci à ma belle-sœur adorée de m’avoir offert le livre Zéro Déchets. J’avais déjà conscience que quelque chose clochait dans notre monde, je cherchais ma place. Et puis, Camille et ce livre m’ont ouvert la voie. Désormais, nous changeons nos habitudes de vie, réfléchissons à notre impact sur la société, l’écologie et nous y prenons grand plaisir ! Cela devient une passion et cela permet de partager avec plein de gens ! Dimanche, 1ère réunion pour Rouen Transition Zéro déchet, je suis fan ! 

Pouvez-vous me raconter comment l’idée de l’Écokado est né? (Camille, que s’est-il passé le jour où vous avez-eu l’idée? Quelle a été la réaction de votre belle-sœur devant l’idée?…)

Camille : Je ne me rappelle pas précisément quand est née l’idée. Je me rappelle très bien le malaise à chaque anniversaire soit de devoir aller chez Toy’s pour trouver une babiole en plastique, soit d’offrir autre chose en me demandant ce qu’on va penser de moi… dans les deux cas, il y avait malaise… Sans parler de la nausée après l’ouverture de la pile de cadeaux de mes filles et le désespoir qui me prend à chaque fois que je m’attaque au rangement de leur chambre! Mais c’est une idée que j’ai portée en moi un certain temps avant d’en parler à Julie. Je l’ai fait la première fois par mail… Et je crois que je n’ai pas forcément été très claire, d’ailleurs. Elle m’a quand même dit oui tout de suite, mais il s’est passé un certain temps avant qu’on ne se mette sérieusement sur le sujet. Je suis tombée par hasard sur un concours auquel je nous ai inscrites. Pour être honnête, il nous a obligé à avoir une deadline. Est-ce qu’on aurait réussi à finaliser, sans lui, je n’en suis pas sûre !

Julie :  Premier mail où je n’ai pas tout compris mais je sentais l’envie de Camille de faire quelque chose, de faire son petit colibri comme elle aime dire ! Nous en avons alors parlé et l’idée d’un site a germé. Je dois avouer, je commençais un nouveau travail, mon fils était encore petit, une maison de travaux, dur de trouver le temps et la motivation le soir, après le coucher de bébé et les 12 milliards de trucs que l’on s’impose de faire ensuite ! Et puis l’inscription au concours EPE MEtronews m’a carrément boostée et le mémoire et le site ont poussé très rapidement. On avait enfin posé les bases du projet et surtout on avait réussir à bien définir ce que pouvait être Écokado.

Avez-vous déjà concrétisé l’utilisation de ce label pour des fêtes? Si oui, quelles sont les réactions des gens?

Camille : J’applique l’idée du cadeau fait-maison ou du carnet de bons pour tous les anniversaires où sont allés mes enfants cette année. Je n’avais pas encore finalisé le site, les cartes d’accompagnement… donc j’ai fait mes cadeaux avec ma mauvaise conscience habituelle! Mais au moins une des mamans a adoré l’idée, c’est d’ailleurs elle qui m’a donné le premier témoignage : “Nous avons testé ton initiative pour les 7 ans d’Elsa le 10 février dernier et c’est une réelle réussite, un réel plaisir ! Comment je le sais ? Tout simplement car lorsque je pose la question à Elsa :  “quel a été ton meilleur souvenir de tes 7 ans, ton cadeau préféré ? », le carnet de « Bons pour » que lui a fabriqué Marie arrive en tête! Ce carnet c’est partager un moment avec Marie, mais aussi un moyen de faire durer le plaisir : effectivement mercredi dernier Elsa utilisait son bon cinéma, alors c’était encore un peu son anniversaire !!!! Cette initiative nous a tellement plu qu’Elsa elle-même a reproduit l’idée pour les 70 ans de son Papet avec plein de Bons pour de gros câlins !”
Je n’ai jamais eu de mauvaises réactions, mais je suppose que les gens n’osent pas me dire ce qu’ils pensent si cela ne leur plait pas ! Par contre, pour l’anniversaire de ma fille, j’ai envoyé un mail aux invitées et globalement, les mamans ont joué le jeu : résultat, une belle journée avec une copine déjeuner/accrobranche/dodo et pour une autre une sortie au parc Astérix en Août! Ma belle-sœur (une autre que Julie bien sûr), par contre, a eu l’air complètement désemparée, car elle lui a offert un kit de “bijoux” à décorer 100% plastique… 

Julie : Pour ma part, j’ai eu l’occasion pour l’anniversaire de copines ! Mon fils est encore petit pour participer à des goûters. Mais du coup, j’ai pu recycler les bijoux que je ne mettais plus et où je savais qu’ils pouvaient potentiellement plaire à mes amies. Elles ont été très touchées!  Le prochain défi  sera Noël, et bonjour l’angoisse. Dans ma famille, je ne sais pas encore comment leur faire comprendre que je ne veux pas de papiers cadeaux, ni quoi que ce soit de neuf… Ma grand-mère aime tellement faire ses petits paquets… Et puis pour les enfants, certains ont l’impression que ça va enlever toute la magie de Noël; alors qu’en fait, l’enfant va recevoir un cadeau “de-la-mort-qui-tue” et sera juste trop content peut importe d’où cela vient.

le label est libre d’utilisation, c’est génial! Mais aimeriez-vous donner une suite à ce projet? Avez-vous d’autres perspectives? ou est-ce un projet complètement altruiste?

Pour le moment, c’est une initiative désintéressée. Pour plusieurs raisons, je cherche à reprendre une “petite” activité rémunératrice. Initialement, je pensais plutôt à un magasin de producteurs locaux, de vrac ou la vente de produits un peu écolo (sacs à vrac, produits d’entretien, etc…). Mais pourquoi pas autour d’Écokado? Vu le retour que j’en ai, ce serait une bonne piste… sauf que je n’ai pas d’idée sur ce que je pourrais vendre! Peut-être un magasin “Écokado”? Depuis que l’on suit les stats du site (le 17 juin) , il y a déjà eu plus de 1600 utilisateurs, c’est carrément encourageant !


Quel serait le plus chouette Ecokado que vous aimeriez recevoir?

Pour moi, le plus important de tout, c’est de passer un moment avec ceux que j’aime, donc un week-end surprise avec mes amis, c’est le top. Et si les copains ont réussi à trouver des activités atypiques à découvrir, à expérimenter, c’est encore mieux. Ton enterrement de vie de jeune fille est exactement mon rêve d’Écokado, en fait! (Rappel : Enterrement de vie de jeune fille bioriginal). J’ai entendu qu’une personne que je connais avait demandé pour son dernier anniversaire à tous ses invités de vivre quelque chose avec eux. Ce n’était pas officiellement un “Écokado”, mais c’est exactement ça l’idée pour moi! 

Merci à elles pour leur idée et leur initiative à la fois simplissime et pourtant si originale, et pour avoir répondu à cette interview. Et rendez-vous sur leur groupe pour partager des idées d’Écokado.

Et voici les idées d’Écokado que vous pourrez trouver sur mon blog :

ecokado

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !
3 Commentaires
  • Camille

    Reply

    Merciiii! Que de bonheur de lire ce post!
    Il est super bien fait.
    Le monde va changer, j’y crois! Il faut juste qu’on soit un peu plus nombreux sur la balançoire pour la faire pencher du bon côté. Et tu as sacrément aidé.

    • La Fabrique d'Éco Lo

      Merci pour ce très gentil commentaire! Moi aussi je pense que ça va changer, et des projets comme celui-ci y contribuent vraiment! Vivement la suite!

    • Mat bec

      Bravo Camille et Julie !

Laisser un commentaire